Université Marien-Ngouabi: trois nouveaux docteurs soutiennent leurs thèses en sociologie

 Université Marien-Ngouabi: trois nouveaux docteurs soutiennent leurs thèses en sociologie

Jean Claude Mboungou, Wilfrid Davy Bikinda et Xavier Gbomande Ndagou Dimanche ont soutenu avec brio, la semaine dernière, à Brazzaville, leurs thèses de doctorat, respectivement en sociologie de la santé, sociologie de l’éducation et puis en sociologie du développement.

En présence des amis et connaissances, les trois impétrants ont défendu avec éloquence et cohérence leurs thèses respectives et obtenu l’approbation des membres des jurys.

Si Jean Claude Mboungou a abordé la « problématique de garde-malade et gestion des ressources humaines au Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville (CHU-B », Wilfrid Davy Bikinda, pour sa part, a développé la question des « Conditions de vie et mini-entrepreneuriat des étudiants en République du Congo ». De son côté, Xavier Gbomande Ndagou Dimanche a planché sur « La problématique d’insertion socioprofessionnelle des femmes refugiées centrafricaines par le HCR au Congo : cas de Brazzaville, Pointe-Noire et Bétou ».

Jean Claude Mavoungou a expliqué que la gestion du malade dans l’univers hospitalier implique non seulement le personnel soignant mais aussi d’autres acteurs sociaux encore moins connus des gestionnaires des structures hospitalières. Parmi ces acteurs, l’impétrant pense qu’il y a des gardes-malades. « Cependant, au Centre hospitalier et universitaire de Brazzaville, en République du Congo, les gardes-malades sont constitués des parents, amis et connaissances dont la représentation est importante dans cet univers hospitalier.  Cette représentation aussi remarquable, soit-elle, interpelle plus d’un observateur sur les raisons à l’origine de cette présence », a-t-il fait savoir.

Pour sa part, Wilfrid Davy Bikinda a soutenu que l’occupation d’un travail rémunéré pendant les études fait maintenant partie de la réalité de nombreux étudiants à Brazzaville.  « La nécessité de lutter contre la précarité oblige les étudiants à développer le sens de l’initiative et de l’effort dans les activités de survie », a-t-il indiqué.

Xavier Gbomande Ndagou Dimanche explique, dans son travail, que plusieurs régions à travers le monde connaissent depuis des décennies des soubresauts militaro-politiques et autres calamités occasionnant le déplacement massif de la population en quête d’asile.  Il a indiqué que les femmes sont souvent les premières victimes de ces crises et pour le cas de la Centrafrique, elles sont installées dans plusieurs villes et villages du Congo, notamment à Betou, dans la Likouala;  à Brazzaville, la capitale du pays, ainsi qu’à Pointe-Noire, capitale économique.

Des études appréciées des jurys qui les ont ainsi validées au regard de la prestation des impétrants. Ainsi, Jean Claude Mboungou a obtenu la mention « Très honorable » tandis que ses deux collègues ont eu la même mention gratifiée des félicitations du jury. Tous les trois sont désormais docteurs de l’Université Marien-Ngouabi. 

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.