UPADS, escorte de luxe du PCT

 UPADS, escorte de luxe du PCT

Tout un conseil national pour sauver le soldat Ryan alias Honoré Nsayi, l’homme à qui le PCT a offert un strapontin au gouvernement, afin de renflouer les caisses du parti de Pascal Lissouba. C’est fort de café !

Qu’est devenue l’UPADS ? Même plus une lointaine évocation de Pascal Lissouba. Nous sommes tous tentés de demander ce qu’il y a d’opposition dans l’interminable échange de bons procédés entre le PCT et l’UPADS, désormais copains comme coquins.

Est-il juste ou injuste de demander au 1er Secrétaire de l’UPADS, M. Pascal Tsaty Mabiala, s’il a compris qu’il revient au parti qu’il a cueilli aisément, de conduire le combat contre un pouvoir sans bilan qui, à 3 ans de la soi-disant émergence, pédale dans la choucroute ivre d’imposture ?

M. Pascal Gamassa, autre Pascal qui faussait l’intégrité de Pascal Lissouba en le projetant dans une gestion familiale du parti, n’a pas dû, en tant que légataire universelle, dire ce qui une fois exprimé, renverrait au fondateur.

Mais, trêve de ce qui poussé plus loin évoquerait un procès. Le vin a été tiré et bu, il nous revient cependant le droit d’un inventaire quand la vitalité est émolliente, quand le surplace tient lieu de marche en avant.

Il doit être compris de tous, qu’un parti national s’expose à la critique en l’absence de performances remarquables. Et tout naturellement bénéficie de louanges, quand il se distingue.

Dans le cas présent, ni critiques ni louanges, mais des inquiétudes sur ce qui représente la plus grosse et épouvantable escroquerie politique de notre histoire.

Plus aucun doute ne doit habiter la conscience des congolais. L’histoire retiendra que l’UPADS est désormais membre de la majorité présidentielle et co-responsable du drame que vivent les congolais.

Etre au gouvernement et continuer à bomber le torse et se dire de l’opposition, c’est prendre les congolais pour des blaireaux. Que ceux qui iront demain participer aux rencontres politiques organisées par cette UPADS là et ceux qui pensent voter pour ses candidats apparentés PCT, sachent qu’ils voteront en réalité pour M. Sassou Nguesso.

Ce jour, j’ai une pensée profonde pour tous les militants et sympathisants de l’UPADS éternelle ainsi que pour tous les jeunes dont le cœur battait pour Pascal Lissouba leur Professeur, et qui ont quitté la terre des hommes, pour permettre in fine à une bande d’hirudinées, de couvrir de lauriers celui qui a privé notre Professeur, de repos éternellement auprès de sa tendre et mère chérie, Marie Bouanga.

Nous n’avons pas la mémoire courte, nous nous souviendrons de vous.

Que Dieu bénisse le Congo-Brazzaville.

Laurent DZABA
Président du Mouvement Panafricain et Citoyen

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.