UPADS : Tsaty Mabiala était bel et bien informé de l’entrée au gouvernement d’Honoré Sayi

 UPADS : Tsaty Mabiala était bel et bien informé de l’entrée au gouvernement d’Honoré Sayi

L’entrée au gouvernement du porte parole du parti de l’opposition UPADS Honoré Sayi au gouvernement a crée un séisme au sein de ce groupement politique dont les membres ont crié au complot. Si Honoré Sayi dit ne pas avoir été consulté par le premier ministre, plusieurs sources affirment que sa nomination s’est faite sous l’autorisation du boss de ce parti politique Pascal Tsaty Mabiala, qui devant les cameras fait semblant de nier les faits. C’est un deal entre le leader de l’opposition et le pouvoir en place.

La nomination de l’opposant, Honoré Sayi, membre de l’Union Panafricaine pour la Démocratie Sociale (U.PA.D.S) a fait jaser l’opinion politique nationale. Au terme de la convocation dont il a fait l’objet ce mardi 18 mai, de la part de son parti, le ministre a annoncé qu’il préférait prendre congé de son parti afin de se consacrer pleinement au service de la République.

Ralliement de l’Upads à la majorité présidentielle, ou décision unilatérale prise par le principal concerné, la désignation du nouveau ministre a suscité de nombreuses interrogations.

La première convocation d’une réunion extraordinaire par le secrétariat national de l’UPADS aux fins de clarifier la situation aura fait chou blanc du fait de l’absence d’Honoré Sayi. 

La seconde réunion, convoquée ce mardi 18 mai, a permis de clarifier la situation. Invité à s’expliquer, le désormais ministre de l’Energie et de l’hydraulique du gouvernement Collinet Makosso a simplement répondu vouloir servir la nation.

« Pour faire bien au profit de la République et pour faire bien au profit du parti, il faut que je prenne congé de mon parti politique afin de mieux servir la République. Je pense me consacrer entièrement à la satisfaction de l’intérêt général au moyen de la fonction que je vais occuper« , a-t-il déclaré.

Il s’avère aujourd’hui que tout ce la ne relevait d’un théâtre entre Honoré Sayi et le leader de son parti Pascal Tsaty Mabiala pour faire diversion. Le chef de l’opposition avait bel et bien obtenu du pouvoir l’entrée d’un des membres de son parti au gouvernement en contrepartie de son appel à l’abstention à la présidentielle.

Le nom du député Honoré Sayi a bel et bien été proposé par Tsaty Mabiala à Denis Sassou Nguesso en se réservant le droit d’un changement au cas où. Le félin de Loudima est un partenaire fiable de Denis Sassou Nguesso qui ne peut rien faire dans son parti sans son accord.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.