Venus au Congo après la chute de Mouamba, 50 Marabouts Ouestafs encaissent plus de 500 millions cfa pour leurs services

 Venus au Congo après la chute de Mouamba, 50 Marabouts Ouestafs encaissent plus de 500 millions cfa pour leurs services

Une cinquantaine de Marabouts ouest -africains ont débarqué à Brazzaville par les aéroports de Brazzaville et Pointe-Noire depuis le discours d’investiture du président Denis Sassou Nguesso et la démission du premier ministre Clément Mouamba. Cette arrivée massive de ces charlatans occultistes était à l’invitation de plusieurs candidats au poste de ministre. Si certains ont vu leurs consultations aboutir, d’autres tirent encore le diable par la queue. On parle d’une facture salée de près de 500 millions de cfa que ces Marabouts auraient encaissé.

Entre le jour où l’Empereur Denis Sassou Nguesso a prononcé son discours d’investiture et celui de la remise de la démission du premier ministre Clément Mouamba, les services d’immigration postés dans les deux plus grands aéroports du pays ont enregistré l’entrée de 50 Marabouts en provenance de l’Afrique de l’Ouest. Ils venaient principalement du Benin, Togo, Niger, Mali et du Nigeria.

C’est à bord des avions des compagnies Asky, Air Côte d’Ivoire et Ethiopian Airlines que la cinquantaine de Marabouts a débarqué au Congo. Selon certaines indiscrétions, des ministres reconduits bien que déplacés dans d’autres ministères seraient principalement à la manœuvre et auraient injecté de centaines de millions à cet effet.

Certains jeunes députés et rêvant d’un poste ministériel parrainés par d’autres ministres ont aussi investi beaucoup d’argent sur ces Marabouts, bien que le résultat n’a pas été au rendez-vous. Les autorités congolaises respectent plus ce genre de croyance que les Lois du pays.Le pays a été chosifié et remis entre les mains des occultistes qui se frottent les mains à chaque sollicitation.

Des séances de prières intenses mixées aux incantations sataniques de ces Marabouts ont été organisées dans plusieurs villas de Brazzaville et dans la banlieue de Kintélé. Des riverains de cette zone de la ville affirment avoir vu des ministres sortants à la montagne Cardinal Emile Biayenda pendant plusieurs nuits. Un ministre bavard et fraîchement reconduit parait-il ne portait plus les chaussettes jusqu’à la proclamation du gouvernement.

Une femme ayant fait son come back au gouvernement, accompagnée de deux Marabouts s’est baignée pendant trois nuits dans la rivière Djiri pour être purifiée et convaincre le chef de l’État sur sa nomination.

A Pointe-Noire, des témoins oculaires soutiennent avoir surpris ces Marabouts en pleine séance d’incantations sur les plages de la ville arborant les photos des candidats aux postes de ministres. Dommage que malgré les séances de maraboutage, certains jeunes députés n’ont pas été retenus au gouvernement et doivent se contenter du parlement avec des honneurs très limités.

La kyrielle de ces Marabouts ont néanmoins emporté avec elle la bagatelle somme de 500 millions de cfa alors que les Congolais passent des moments les plus durs de leur existence.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.