ZES d’Ignié :BINTO S.A envisage d’installer une usine de ciment de colle

 ZES d’Ignié :BINTO S.A envisage d’installer une usine de ciment de colle

Le consortium Espagnol et Equato-Guinéen, BINTO S.A, entend investir dans la zone économique spéciale d’Ignié en implant son usine de fabrication de ciment de colle.

C’est à l’issue d’une séance de travail entre Émile Ouosso, ministre des zones économiques spéciales et de la diversification de l’économie nationale et les représentants de ladite société que Honorato Evita Oma, promoteur du projet BINTO S.A, a exprimé, le 3 novembre, son souhait de s’installer au Congo, précisément dans la zone économique spéciale d’Ignié.

Cette rencontre intervient 24heures après la présentation du planning des activités par la délégation de ladite société aux représentants des banques basées en République du Congo (la BDEAC, la Banque postale du Congo et la BSCA).

Sur ce, une présentation du projet sur le plan technique et financier, couplée à la présentation des avantages qu’offre la ZES au ministre, a été un moment clef lors de ces échanges.

Selon Émile Ouosso, la société est prête et veut aller vite. Reste juste à sélectionner un site dans la ZES d’Ignié afin qu’elle puisse s’installer.

«C’est la coopération sud-sud qui a répondu à notre appel, dit-il en précisant que ce résultat est le  produit de plusieurs  négociations avec BINTO  ».

Après la société Arise, le choix du Congo n’est pas un hasard pour la société BINTO.  « Nous savons que le Congo est un pays frère de la Guinée Équatoriale, et nous voulons externaliser notre activité vers les autres pays de la sous-région, dont  la République démocratique du Congo, la République centrafricaine, l’Angola et le Cameroun. Nous avons un grand marché sur lequel nous pouvons explorer à partir du Congo  », a déclaré un membre de la délégation.

 La loi portant création des ZES au Congo offre aux investisseurs une multitude d’avantages, parmi lesquels la présence des infrastructures de base, dont : les routes bitumées, l’eau et l’électricité, les avantages fiscaux douaniers, et surtout le plus bénéfique pour l’investisseur est la présence des gisements de sable fin qui constitue la principale matière première pour la fabrication du ciment colle.

Pour favoriser l’éclosion des ZES, à la société BINTO et aux autres désirant investir dans les ZES du Congo, une série de mesures ont  été érigées afin de leur  permettre de bénéficier d’un taux zéro sur l’impôt sur les sociétés pendant dix ans; un taux zéro sur la TVA; un taux zéro sur l’importation de l’équipement, des matières premières, des pièces détachées; un taux zéro sur les impôts de son personnel expatrié; un taux zéro pour exporter en zone Cémac.

« Les banques commerciales sont souvent réticentes à financer l’investissement »,  a fait savoir Émile Ouosso. Bien qu’elles aient des lois,  le ministre a lancé un appel aux banques d’investissements et commerciales, afin qu’elles améliorent leur approche de financement des entreprises, en vue de mettre à l’aise un investisseur.

Cette délégation qui séjourne en terre congolaise du 1er au 5 novembre, visitera avec les techniciens du ministère en compagnie du Bureau de contrôle du bâtiment et des travaux publics (BCBTP), la ZES d’Ignié pour faire des prélèvements de sol, évaluer les possibilités d’approvisionnement en eau et autres aspects importants pour l’installation concrète de l’usine.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.